Dimanche 17 avril 2011 7 17 /04 /Avr /2011 17:22

Maitresse m'avait promis une surprise supplémentaire une semaine après mon anniversaire. Une de ses amies doit nous rendre visite. Cette surprise serait-elle moins piquante que la précédente ?

Maitresse me demande de me préparer, je m'exécute avec le sourire persuadé que rien de particulier n'est prévu à l'exception d'une séance à deux. Pas de coup de fils, pas de SMS, rien qui laisse penser que quelque chose se prépare.

J'enfile le collier à chaines, et des bracelets pour les poignets et les chevilles. Maitresse me regarde et me tend un string avant de m'attacher dos à la porte les mains maintenues par des crochets. Puis elle attrape des bas dans un de ses tiroirs, et me bande les yeux en y ajoutant une cagoule qui m'aveugle totalement.  « Maintenant tu attends sagement ». La porte de la chambre est désormais fermée, je ne vois rien, et seul le bruit de la machine à laver me berce. Combien de temps me fera-t-elle attendre ? Je commence à être très excité, l’attente se prolonge….

Drinnnnnnggg,  la sonnette de la porte. Merde il ne manquait plus que ça, encore un voisin qui a besoin d’un tire bouchon…. La porte s’ouvre, je n’entends rien mis à part cette foutue machine à laver. Je tends l’oreille au maximum, une voix de femme que je ne connais pas. Oupss, ce n’était pas une blague ? Ma maitresse sait que je n’ai pas l’habitude de ce genre de situation et que d’être mis à la disposition d’une autre dominatrice est une idée qui m’excite beaucoup. Les bras me tirent, le sang refuse de circuler. J’entends des éclats de rire, et mon cœur commence à battre plus fort. Calme-toi, rex, tu es en sécurité.

Le temps s’étire puis viennent les bruits de pas qui se dirigent vers moi.

-          Ça fait longtemps qu’il attend comme ça ?

-          Non depuis que tu es arrivée.

-          C’est pour le plaisir ou ?

-          C’est pour une punition

Une punition ? Je suis vraiment surpris je ne m’attendais pas vraiment à ça. J’essaye de deviner, sa voix est agréable. Elles m’ordonnent de me retourner

-          Tu sais pourquoi tu vas être puni ?

-          Hésitation puis, parce que j’ai été désagréable avec ma Maitresse hier ?

-          Non ce n’est pas ça, c’est plus ancien

-          Heu je ne sais pas Madame

-          Qu’est ce que tu faisais sur les sites de dialogue internet ? Tu as du mal à te souvenir que tu as un engagement ? Ta Maitresse ne te suffit pas ?

Merde qui me parle je n’en sais rien, la situation devient tendue. Ma Maitresse reste silencieuse, pourtant je la sens à coté de moi. Je vais encore la décevoir. Un silence s’installe je les entends discuter des badines, vanter les mérites comparatifs de l’une ou de l’autre. Je suis mort de trouille, cette fois ci je vais être  corrigé.

Quelques coups commencent à tomber.

-          Il a un bon petit cul qui rebondit, j’aime bien

-          Tu vois rex, il n’y a pas que moi qui dit que tu as un bon petit cul

Je ne sais plus d’où va venir le prochain coup, je commence à me tortiller.

-          Ecarte les jambes, creuse-toi

Les ordres sont indiscutables, j’ai moins la trouille, même si je sens que je tremble comme une feuille. Ma Maitresse veille sur moi. Les instruments changent la cravache alterne à la badine. Je sens leurs ongles me griffer, me serrer les tétons. Elles se sont réparties chacune d’un coté, les sensations sont différentes à gauche et à droite. Je sens  des ongles inconnus serrer mon téton gauche, ca serre fort. Elles savent toutes les deux y faire, et je les soupçonne de se livrer à un petit concours visant à déterminer celle qui m’arrachera la plus belle grimace. Puis la cravache, je ne sais plus où je suis. J’aime ça.  Ma Maitresse sort un gode, ou un plug je ne sais pas encore. Elles s’amusent de la taille, la mystérieuse inconnue le trouve de bonne taille. Ma Maitresse me remplit, c’est rentré tout seul. Il parait que j’ai encore trop peur pour me contracter. Elles ont raison, et rient de la situation. J’adore cette sensation. Ma Maitresse accentue la pression du martinet, je n’arrive plus à retenir le plug qui tombe sur le sol.

Elles décident d’arrêter, me laissant tout aussi en attente que je l’étais avant que cela ne commence. La porte se referme, je ne saurais pas qui est cette inconnue. Je suis toujours attaché, dans cette position qui devient de plus en plus inconfortable. Ma Maitresse vient me libérer sans que je ne puisse voir sa mystérieuse amie, et m’offre un sourire et un baiser de réconfort au travers duquel j’ai ressenti une tendresse infinie. Je me sens bien.

Qui est cette inconnue, ni vous ni moi ne le saurons aujourd’hui, heureusement ma Maitresse a eu la bonne idée de prendre une photo.

  cenrillon1

 Je doute que cela soit sont véritable nom, mais vous comprenez maintenant pourquoi je l’appellerai Cendrillon. Les douze coups de minuits avaient du sonner car avant que ma Maitresse n’ait eu le temps de lui offrir un café, j’entends la porte d’entrée se fermer à nouveau.

Merci Maitresse cette correction était exquise.

 rex

Publié dans : Rencontres
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Catégories

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés