Samedi 17 mars 2012 6 17 /03 /Mars /2012 22:01

Ce soir nous rencontrons Maitresse C et  son soumis p.  Nous avons bien fait d'accepter cette 1ère invitation chez eux car nous avons passé une excellente soirée. 

 

L’accueil est agréable, la conversation s’engage naturellement. Maitresse C est souriante, habillée en cuir, et porte des bas qui mettent en valeur ses très belles jambes. Après un délicieux repas, la conversation reprend de plus belle, à chaque fois relancée par le soumis p : on a l'impression qu'il essaye de retarder l'échéance...

 

Finalement, Maîtresse C nous invite à prendre le dessert à la cave.

 

Nous trouvons un lieu qui nous met tout de suite dont l’ambiance. La pièce est immense et un peu intimidante de par la fraicheur qui y règne et les murs de pierres brutes. Courage, il faut se déshabiller. C’est fou, comme le fait d’être en cage donne l’impression d’être habillé. Me voilà aux pieds de ma Maitresse comme un bon chien, pendant ce temps-là le soumis de Maitresse C se présente vêtu d’un slip à groin de cochon qui fait « grouik grouik »quand on appuie dessus !Je jette un coup d’œil à Maitresse Nath que la situation semble amuser.

 

Mais les choses sérieuses commencent :

 

On m’attache les mains dans le dos, avant de me présenter brièvement les outils des futurs supplices. La scène semble tirée du manuel des tortures de la Sainte Inquisition, où l'on prenait grand soin de présenter les outils du bourreau au futur supplicié afin d’accroitre son appréhension et parait-il de lui donner une chance d’avouer avant que la séance ne commence réellement.

 

Parmi les outils présentés un « Travel silent whip » attire particulièrement mon attention. On dirait un jouet pour enfant, mais Maitresse C ne peut s’empêcher de sourire en le caressant : celà donne à la scène un petit côté surréaliste que j’adore. 

 

Je suis rapidement confié aux « bons » soins de la Maitresse de Maison qui me fait gouter de son fouet silencieux, la sensation est agréable, la puissance des coups est maitrisée et je m’offre de plus en plus. Nos deux Maitresses discutent de mon incapacité à garder une marque nette et propre mais semblent trouver des qualités à ce jouet. Puis viens la roulette. Horreur !! Je déteste ça. Ouff celle-là ne fait pas mal on la croirait émoussée. Y a-t-il eu un sabotage ?

 

MC2

 

Les coups tombent, c’est à peine si parfois mes doigts s’enfoncent dans le mortier qui retient les pierres du mur. La situation me fait sourire. Maitresse C semble agacée et commence à frapper ma queue à coups de cravache.

 

Le premier coup tombe :  je la regarde droit dans les yeux, hypnotisé par son regard pailleté.

Le second :  je continue à chercher ses yeux, je lui souris.

Le troisième encore plus fort :  je me remets en position et continue à la regarder.

Le quatrième :  je reviens sur terre et baisse enfin les yeux. 

 

Cette petite bravade me vaudra 3 bleus placés le long de la queue. Merci maitresse C pour cette leçon d’humilité.

 

Ma Maitresse est restée attentive pendant cette séance mais n'est pas intervenue.

Cependant, à peine rentrés à la maison, elle se fit un devoir de vérifier que l’ensemble continuait à fonctionner comme il se doit.

 

J'ai hâte de recommencer !

Publié dans : Rencontres
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Catégories

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés